#Classic

Du grip à travers le temps

Une histoire de sport automobile

Extreme E car racing

L'histoire du sport automobile

Continental travaille au développement de pneus robustes et fiables depuis plus de 120 ans. Les sports mécaniques ont été et sont toujours une force motrice importante.

En tant que l'un des plus grands fabricants de pneus au monde, Continental travaille au développement de pneus robustes et fiables depuis plus de 120 ans. Le sport automobile sous toutes ses facettes a été et est toujours une force motrice importante. Lorsque les pneus en caoutchouc plein étaient à la pointe de la technologie, les services de R&D de Continental se sont attelés à l'invention du pneumatique. Alors que les fans encourageaient les hommes audacieux, Continental équipait les femmes de matériel et se concentrait sur leurs exploits en course. La série de courses Extreme-E porte le flair de Continental pour les matériaux et les technologies du futur à un niveau supérieur. 

Reconnaître les technologies futures et permettre le progrès

Les innovations sont la base du progrès. Dans la seconde moitié du 19e siècle, le caoutchouc est l'un des matériaux prometteurs dont le potentiel est reconnu par la "Continental-Caoutchouc und Gutta-Percha Compagnie". Il y a de nombreuses années d'expérimentation avant que l'on puisse enfin produire des pneumatiques, à la place des pneus en caoutchouc plein, au début du siècle. "Nous pouvons voir ici une véritable mentalité de start-up", déclare le responsable des archives de l'entreprise, le Dr Nils Fehlhaber. "Le caoutchouc est apparu à Conti comme le matériau de l'avenir, et les possibilités ont été explorées de plus en plus." En 1898, une technologie révolutionnaire et de pointe sort de l'usine sous la forme du premier "pneu automobile".  Cela marque une étape importante liée à une vision - la conviction que la mobilité va changer fondamentalement.

La publicité pour les pneus Continental Cord a commencé tôt La publicité pour les pneus Continental Cord a commencé tôt

En 1900, cela n'était pas prévisible ; la voiture à cheval dominait encore. À cette époque, seulement 800 automobiles étaient fabriquées dans l'Empire allemand - à la main. 

L'euphorie autour de la technologie - et un esprit d'optimisme

L'automobile est l'apanage des personnes qui s'enthousiasment pour les développements révolutionnaires du début du siècle, des personnes pour qui la technologie est synonyme d'avenir et de nouvelles possibilités. Au début du 20e siècle, on entendait par là le "sentiment grondant d'être sans entraves et libre", comme le décrivait l'écrivain Otto Julius Bierbaum en 1903.  Alors que le train aidait l'homme à conquérir la distance et la bicyclette à explorer la proximité, l'automobile était un symbole de liberté et d'indépendance.

Au-delà de la conduite, on peut discerner une continuité. Aujourd'hui encore, l'engagement de Continental en faveur de la mobilité est tourné vers l'avenir. "À l'époque, comme aujourd'hui, une approche orientée vers l'avenir était encouragée", note l'historien Fehlhaber. "Dans les années 1890, il n'était pas évident que la voiture soit le fournisseur de mobilité de l'avenir." Le parallèle avec aujourd'hui : "Jusqu'à récemment, la mobilité orientée vers le développement durable était aussi davantage un sujet pour les passionnés de technologie", poursuit Fehlhaber. Pour cette raison même, il est logique que Continental soit un partenaire fondateur de la série de courses Extreme E. 

Vue latérale du pneu Extreme E Race en exposition Vue latérale du pneu Extreme E Race en exposition

La course automobile comme porte d'entrée

En 1894, en France, débute la première course automobile de l'histoire. L'enthousiasme pour les courses de ville à ville se répand rapidement.  Les conducteurs et le matériel bravent les mauvaises conditions routières et le mauvais temps. Les courses prouvent que la "voiture sans chevaux" est une alternative de mobilité fiable. Les gens sont émerveillés. Aujourd'hui, les fans continuent de s'émerveiller devant la série de courses Extreme E pour les SUV entièrement électriques. "Il s'agit d'une course tout-terrain, avec tous ses aléas et ses pièges", explique Catarina Silva, qui participe au circuit en tant que responsable de l'équipe de gestion des produits Continental.

L'Extreme E annonce une nouvelle ère du sport automobile. Outre les temps d'arrivée et les classements, il est essentiellement question d'électrification, d'environnement et d'égalité - chaque équipe compte un pilote masculin et une pilote féminine. Gagner une étape, c'est bien, mais ce qui est plus important, ce sont les leçons que l'on peut en tirer pour la production en série - notamment en mettant l'accent sur la durabilité. "Nous travaillons en étroite collaboration avec la R&D et le développement des matériaux, en définissant de nouvelles approches et possibilités et en essayant en permanence d'améliorer nos solutions de recyclage." 

Catarina Silva assise avec les pneus de course Continental Extreme E sur le lieu de la première course : Al Ula, Arabie Saoudite Catarina Silva assise avec les pneus de course Continental Extreme E sur le lieu de la première course : Al Ula, Arabie Saoudite
Nous travaillons en étroite collaboration avec la R&D et le développement des matériaux, en définissant de nouvelles approches et possibilités et en essayant en permanence d'améliorer nos solutions de recyclage.

Catarina Silva, Responsable Produit chez Continental

Exploiter l'enthousiasme pour les nouvelles idées

Les débuts du sport automobile sont légèrement décalés dans le temps par rapport à l'essor du cyclisme. À partir de 1896, les courses cyclistes sont des épreuves olympiques, et le sponsoring systématique se développe, avec ce message : le cyclisme est cool, les vélos sont rapides, et si vous voulez suivre, vous devez aussi faire attention aux accessoires - c'est-à-dire aux pneus, aux vitesses et aux freins. "Continental a été un pionnier du cyclisme.

En 1892, Continental a été la première entreprise allemande à lancer des pneus pour bicyclettes, et elle s'est engagée spécifiquement dans les courses avec des bannières publicitaires et des parrainages pour populariser le produit. La bonne expérience acquise ici a été transférée aux courses automobiles", explique Fehlhaber. Ainsi, dès le début, des bannières publicitaires portant les mots "Continental Tires" sont visibles lors des courses automobiles, et les magazines présentent des publicités pleine page pour les pneus de voiture et de vélo de la marque "Continental Pneumatic", avec une voiture de course devant un décor alpin stylisé. Des cartes postales célèbrent les courses victorieuses qui se sont déroulées "sans un seul défaut de pneu". L'un des points forts de l'implication de Continental dans les sports automobiles conventionnels, visible de loin, est la présence des tours Continental sur la voie des stands des circuits allemands du Nürburgring et du Hockenheimring au milieu du 20e siècle. 

Le réseau est plus important que l'individualisme

Aujourd'hui, les fans font partie de la série de courses Extreme E via des formats actuels tels que les livestreams ou les médias sociaux. Ils en apprennent davantage sur l'esprit du sport dans une vue à 360 degrés que ce n'était possible auparavant. Ou encore, ils font l'expérience de l'impact du changement climatique avec les équipes.

Ils découvrent également l'importance de la cohésion. "Pour des raisons de durabilité, nous sommes sur place avec une toute petite équipe de service et servons de premier point de contact pour les neuf équipes pour tout ce qui concerne les pneus", explique Catarina Silva. "Ce rapprochement, il existait aussi au début de l'engagement dans la course", dit Fehlhaber, en le replaçant dans son contexte. "Même dans les premiers jours, l'accent était mis sur la coopération. Il y avait des tests collaboratifs et une coopération étroite entre les développeurs, les concepteurs et les pilotes." Il s'agissait de faire avancer collectivement la question de la mobilité. 

Une voiture de course Extreme E roulant le long de la plage au Sénégal Une voiture de course Extreme E roulant le long de la plage au Sénégal

Cela dépend de chacun

Les équipes mixtes font partie intégrante de la série de course Extreme E. Cela aussi a une histoire chez Continental, même si les courses sont nettement orientées vers les hommes. Dans les années 1920, les coureurs féminins ont été activement promus. Hanni Köhler, la reine de la moto des années 1920, Susanne Koerner, qui a entrepris en 1927 un long voyage de Berlin à Birmingham en moto, ou la première voyageuse du monde en voiture, Clärenore Stinnes - elles représentent toutes la femme moderne qui conduit son propre véhicule là où elle veut aller. "C'était absolument audacieux à l'époque et cela avait un fort caractère émancipateur", déclare l'historien Fehlhaber. On pourrait aussi dire qu'ils ont transformé l'automobile en un prestataire de services de mobilité. Catarina Silva voit également les choses de cette façon : "Nous sommes convaincus que la diversité nous aidera toujours à aller de l'avant." 

Une photographie vintage en noir et blanc de Hanni Köhler Une photographie vintage en noir et blanc de Hanni Köhler

Contenu lié